Actu Express

Emmanuel Macron atteint son plus bas niveau de popularité, selon notre sondage

Les mois se suivent et se ressemblent pour la popularité d’Emmanuel Macron, mais la chute prend de la vitesse. Le chef de l’État essuie une baisse de popularité de 3 points ce mois d’octobre, pour atteindre 29% de bonnes opinions, selon notre baromètre BVA pour RTL, Orange, La Tribune de ce vendredi 26 octobre. Ce niveau, le plus bas depuis le début de son mandat, est constaté sur fond de clivages multiples, selon notre sondage.

“Ce qu’il est surtout intéressant de constater, si l’on prend un peu de recul, c’est qu’Emmanuel Macron a perdu 10 points de bonnes opinions en quatre mois, 20 points depuis le début de l’année, plus de 30 points depuis qu’il est au pouvoir”, commente Édouard Lecerf, directeur général adjoint du groupe BVA, au micro de RTL. 

Des clivages révélés

Ce baromètre d’octobre indique par ailleurs que certains clivages se creusent au sein de la population. “On le voit bien auprès des catégories d’âge : Emmanuel Macron baisse plus chez les jeunes que chez les plus âgés, analyse Édouard Lecerf. 

Auprès des catégories socio-économiques, il baisse plus encore du côté des catégories populaires que de celles qui sont plus à l’aise économiquement. Donc c’est non seulement une baisse accentuée, répétitive, mais qui a tendance à polariser la population autour de sa personne”, poursuit le directeur général adjoint de BVA.

Cette popularité se retrouve également auprès des différentes catégories politiques. “Il est plus populaire auprès des sympathisants Les Républicains, mais il l’est également à gauche, et un peu plus également chez les sympathisant de La République en Marche”, note Édouard Lecerf.

L’image de président des riches persiste

Finalement, contrairement à ce que pouvait laisser penser, entre autres, la baisse de la CSG, ce n’est pas chez les retraités que cette nouvelle baisse de popularité est la plus significative. “Comme s’ils avaient peut-être atteint un point au-dessous duquel il était difficile de baisser”, s’interroge Édouard Lecerf. “C’est, de manière plus générale, chez les catégories plus populaires. On continue à avoir (…) cette image de président des riches qui lui colle à la peau.”

Les verbatim des Français recensés dans ce sondage opposent un président apprécié car il est “dynamique réformateur, européen” et rejeté car “il est trop isolé et loin du peuple” et “donne sans cesse des leçons à ceux qui essaient de lui faire comprendre que la vie n’est pas facile en gagnant peu”. 

Sur le plan de la communication, Emmanuel Macron s’exprime presque trop souvent aux yeux des Français. Selon eux, il devrait privilégier des débats avec des journalistes à la télévision ou à la radio. Aussi, 68% des Français estiment que, lorsqu’il s’exprime en leur direction, Emmanuel Macron est arrogant, et 57% qu’il est superficiel.

11 points entre Macron et Philippe

Cette impopularité est d’autant plus frappante qu’Édouard Philippe, lui, arrive à se maintenir à un taux assez élevé. 40% des Français ont une bonne opinion du Premier ministre (+1pt) contre 57% qui en ont une mauvaise (-2pts) et 3% ne se prononcent pas. “Jamais l’écart entre le président de la République et le Premier ministre n’a été aussi fort, fait remarquer Édouard Lecerf. Le président perd deux points, le Premier ministre en gagne un. C’est très léger, mais ça suffit à faire en sorte qu’aujourd’hui il y ait 11 points de bonnes opinions qui séparent le président du Premier ministre.”

 

Popularité du couple exécutif
Popularité du couple exécutifCrédit : BVA pour RTL Orange La Tribune

 

Les opinions exprimées par les Français pour indiquer leur opinion à l’égard du chef du gouvernement illustrent bien le décalage d’image entre les deux figures de l’exécutif. “Il fait bien son travail de chef de gouvernement – il ne s’énerve pas – n’élude pas les questions”, écrit une personne sondée. “C’est quelqu’un de posé, il garde son calme et son cap . Il n’est pas arrogant,” estime une autre, quand une autre encore le considère “plus proche des gens et de leurs problèmes.”

En comparaison avec ses prédécesseurs de la Ve République, seul François Hollande a été mesuré à un niveau plus bas (26%) dans ce baromètre après 17 mois de mandat. Nicolas Sarkozy enregistrait lui 43% (oct. 2008), Jacques Chirac 35% (oct. 96) et François Mitterrand 52% (oct. 1982).

Lire la suite

 

Emmanuel Macron à l'Élysée, le 16 octobre 2018
Emmanuel Macron à l’Élysée, le 16 octobre 2018Crédit : Philippe LOPEZ / AFP

 

Source

https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-devient-un-president-de-plus-en-plus-clivant-selon-notre-sondage-7795325844